Accueil > ACTUALITES

ACTUALITES

"Moarii and Sons Fisheries" - la flotte de pêche s’agrandit !

Le Lady Chris 7, baptisé hier en présence du Gouvernement et de nombreuses personnalités du Pays, est le dernier navire à rejoindre la flottille du groupe "Moarii and Sons Fisheries", seulement huit mois à peine après l’arrivée de son ainé le Lady Chris 6.

Plus compact et performant ce navire est doté des dernières technologies qui permettra à n’en pas douter une exploitation efficiente.

Les principales caractéristiques de ce palangrier construit en aluminium sont :
• Longueur : 16,50m
• Largeur : 5,60m
• Zone d’exploitation : Zone Economique Exclusive de la Polynésie
• Puissance du moteur : 368 Kw
• Composition de l’équipage : 1 capitaine et 4 marins
Vers une stratégie durable et respectueuse de l’environnement

Tournée vers l’avenir et tenant compte des évolutions du secteur de la pêche, la Société Ocean Fresh s’appuie sur une stratégie durable et surtout créatrice d’emplois et de richesses pour notre « Fenua ».

Une stratégie axée également sur la modernité des équipements avec la volonté d’intégrer de nouvelles unités de pêche plus performantes destinées à sillonner la Polynésie mais aussi les eaux internationales avoisinantes.

Une modernisation propice à la diversification de l’activité, par laquelle le capitaine et l’ensemble de l’équipage pourront désormais explorer de nouvelles zones maritimes dans un confort amélioré.
L’équipage pourra ainsi mettre en pratique des techniques de pêche innovantes et de qualité mais surtout et avant tout respectueuse des ressources marines dans le cadre d’un développement durable.

Par ailleurs, deux nouveaux navires seront livrés d’ici la fin de l’année 2018 dont le Lady Chris 8 et un navire congélateur qui sont actuellement en construction dans un chantier local grâce aux mesures incitatives et financières déployées par le Pays.

L’année 2019 s’annonce elle aussi très prometteuse avec la mise en exploitation d’un nouveau navire congélateur ainsi qu’une usine de traitement.

La Direction Polynésienne des Affaires Maritimes souhaite bon vent et bonne mer à ce navire et à son équipage.

Sup race - Retour sur la journée consacrée à la 5ème Compétition Air France Paddle Festival

SUP RACE - Un début d’année 2018 qui démarre toutes rames confondues avec la 5ème édition du Air France Paddle Festival.

Ce samedi 7 avril 2018 s’est déroulée sur le Fenua, la 5ème édition de la Air France Paddle Festival.

Au programme : Différentes courses et de nombreuses animations étaient proposées au grand public sur le site de Vaira’i de Punaauia.

La course élite, très éprouvante mais la plus importante puisqu’elle devient la 1ère étape constituant le Championnat du Monde de Stand Up Paddle Race.

La Direction Polynésienne des Affaires Maritimes était présente pour l’occasion afin de constater la bonne application de la réglementation spécifiquement mise en place pour l’évènement et ainsi s’assurer de son efficacité.

En effet, l’engouement populaire généré par ce type d’évènement avait amené la DPAM à élaborer en concertation avec l’organisateur une réglementation relative aux conditions d’organisation et de déroulement de la compétition afin d’assurer la sécurité de tous.

La compétition s’est déroulée dans très bonnes conditions et aucun incident n’a été signalé cependant une réunion de « débriefing » est déjà programmée afin de renforcer davantage le dispositif de sécurité pour les courses à venir.

La course élite a été remportée par le Néozélandais Marcus Hansen (2H16’45) devant l’Australien Michael Booth (2H17’20).
L’extraterrestre Steeve Teihotaata (2H18’17) obtient une belle troisième place devant le Calédonien Titouan Puyo (2H19’00), Manatea Bopp Du Pont (2H20’05) et Enzo Bennett. L’Allemande Sonja Hoenscheid remporte la course élite des femmes. (source Tahiti Infos)

Retour en images








« Air France Paddle Festival 2018 »

La compétition « Air France Paddle Festival 2018 » franchi un nouveau cap en 2018

Le samedi 07 Avril 2018 aura lieu la 5ème édition du Air France Paddle Festival.

Cet événement de Paddle est devenu une référence en Polynésie et dans le Pacifique grâce au nombre croissant de compétiteurs chaque année. En effet, les meilleurs pratiquants de Stand Up Paddle locaux et internationaux prendront le départ au parc Vairai (ancien Maeva Beach) et s’affronteront sur le plan d’eau entre Papeete et Punaauia dans le cadre de l’épreuve majeure.

Un nouveau cap franchi car l’évènement (ou compétition) intègre le circuit mondial en devenant la 1ère étape du « Paddle League World Tour 2018 » en devenant la 1ère étape du tour mondial 2018.

Il fera partie du très sélectif calendrier comptant pour le championnat du monde parmi 10 épreuves majeures sélectionnées sur le globe.

Face à cet engouement et afin de garantir la sécurité des compétiteurs et des spectateurs de cet évènement d’envergure, la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes (DPAM) a élaboré en concertation avec l’organisateur un projet d’arrêté relatif aux conditions d’organisation et de déroulement de la compétition.

Cet arrêté prévoit l’instauration de 2 zones de règlementations spécifiques :

  • Une zone Z1, couvrant l’ensemble du parcours de l’épreuve principale « Elite Race » de 24 km, sera restreinte à la navigation dans les conditions fixées par l’organisateur. L’ensemble des navires spectateurs devra se positionner à plus de 20 mètres des compétiteurs.

Cette restriction s’appliquera de 11 heures à 14 heures 30.

  • Une zone Z2 (départ et arrivée), qui se situe dans la petite baie au droit du parc Vairai, sera totalement interdite à la circulation des navires immatriculés.

Cette interdiction s’appliquera de 08 heures à 17 heures.
Seuls les navires identifiés comme moyen de surveillance de la manifestation seront autorisés à pénétrer dans cette zone.

Les manquements aux règles de limitations d’activités définies par le présent arrêté sont passibles des peines de contravention de 5ème classe prévues par l’article 131-13 du code pénal.

Une réglementation spécifique de la navigation maritime, consultez l’Arrêté CM

PDF - 347 ko

Nouvelle Zélande - Programme de bourse de formation professionnelle

La bourse du Gouvernement néo-zélandais, appelé communément "bourse NZ" est destinée à offrir aux jeunes polynésiens l’opportunité de suivre une formation d’une année (maximum) en Nouvelle Zélande afin de développer de nouvelle compétences professionnelles et d’acquérir une qualification et un meilleur niveau en Anglais.

Consultez les critères éligibilité du dispositif ainsi que le dossier de candidature (sélection & calendrier)

PDF - 723.7 ko

Long week-end de Pâques - Des rotations supllémentaires prévues par la Société Aremiti

Aremiti vous informe qu’en raison du long week-end de Pâques qui s’annonce, des rotations supplémentaires sont prévues pour l’occasion.

Sécurité des Navires - Deux agents en formation en Métropole

La Direction Polynésienne des Affaires Maritimes envoie régulièrement ses agents en formation continue.

Deux agents de la cellule sécurité des navires partiront vers la métropole ce week-end, durant deux semaines, afin d’y suivre un stage de formation à L’Ecole Nationale de la Sécurité et de l’Administration de la Mer (ENSAM) située à Nantes. (www.ecole-affaires-maritimes.fr/)

Pour ces 2 agents ce stage leur permettra d’accéder à des fonctions supérieures en matière de contrôle de la sécurité des navires.

Comme tous les ans, d’autres agents de la Direction pourront bénéficier de stage de formation dans cette même école et dans les services des affaires maritimes métropolitaines afin d’acquérir des connaissances dans le domaine de la gestion du monde maritime.

Calendrier prévisionnel 2018 des sessions d’examens CPL & CPLPCM

La DPAM porte à votre connaissance le calendrier prévisionnel au titre de l’année 2018 conduisant à l’obtention des titres suivants :

CPL - Certificat de Pilote Lagonaire
CPLPCM - Certificat de Patron Lagonaire option Pêches et Cultures Marines.

Consultez le calendrier prévisionnel 2018

PDF - 105 ko

Radiocommunications maritimes : 2018 -> cap sur une nouvelle réglementation

Afin d’améliorer la sécurité maritime, une nouvelle réglementation relative aux matériels de radiocommunication va progressivement rentrer en vigueur en 2018.

L’ancienne réglementation datant de 1982, il était impératif de construire une nouvelle réglementation appropriée qui permet de prendre en compte les évolutions technologiques passées et récentes, la nécessité d’améliorer la sécurité maritime dans son ensemble et le retour d’expérience des événements de mer de ces dernières années.

Elle concerne les navires immatriculés en Polynésie française de jauge brute inférieure ou égale à 160 tonneaux exploités au commerce, à la pêche et à la plaisance, à l’exclusion des navires destinés au transport de passagers.

Cette réglementation a été établie à partir de la base réglementaire actuellement appliquée dans les régions d’outre-mer françaises et conforme aux dispositions prévues par le système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM). L’inventaire des installations existantes à bord des navires et une concertation avec les services de l’Etat chargés de l’appliquer - l’agence nationale des fréquences (ANFR) - a permis de l’adapter aux spécificités de la Polynésie française.

Les nouveaux équipements dont les balises de détresse prévues par types de navires sont les suivants :

  • Les navires professionnels, de charge et de pêche devront être équipés, en complément des équipements déjà installés, d’une radio portative VHF et d’une radiobalise de localisation des sinistres (balise RLS)
  • Les navires de plaisance, en fonction de leur catégorie de navigation devront être équipés d’une radio VHF fixe pour une navigation au delà de 6 milles d’un abri. Pour ceux qui pratiquent une navigation au-delà de 20 milles d’un abri et en deçà de 60 milles (3eme catégorie de navigation), ils devront posséder en complément une balise maritime de localisation personnelle (balise PLB). Une radiobalise de localisation des sinistres (balise RLS) est prescrite pour les navires qui effectuent une navigation au-delà de 60 milles d’un abri (2eme et 1er catégorie de navigation).

Deux types de balises de détresse sont concernés par cette réglementation :

  • La radiobalise de localisation des sinistres -> RLS
  • La balise maritime de localisation personnelle -> PLB En fonction des caractéristiques de ces balises, doivent être installés dans la plupart des cas des RLS sur les navires professionnels et des PLB sur les navires de plaisance. Une communication plus précise sera réalisée dans les prochaines semaines par la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes afin d’expliciter la teneur de cette nouvelle réglementation prévue par la délibération 2017-125 du 14 décembre 2017 parue au Journal Officiel le 22 décembre 2017 et les arrêtés d’application à venir. Votre matériel obligatoire pour votre sécurité

La Direction Polynésienne des Affaires Maritimes vous présente ses meilleurs pour l’année 2018

Nous mettons le cap sur 2018, aussi la Directrice de la DPAM et l’ensemble de son équipage vous présentent leurs meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
" Ia ora na i teie matahiti api 2018 "

Etude de Marché _ Un port à sec sur la côte Est

Ceci est un questionnaire pour les propriétaires ,et potentiels propriétaires de bateaux. Le projet concerne la réalisation d’un port à sec d’une capacité de 60 places sur la côte Est implanté à 5 minutes du motu d’Arue.

Rappelons qu’un port à sec est une solution de stationnement des bateaux à terre. Il est équipé d’un ponton d’attente afin de permettre aux propriétaires d’avitailler et de décharger. Un engin de manutention spécifiquement adapté assure la mise à l’eau et l’entreposage sous abris.

Un investissement de cette dimension impliquant la collecte de données tangibles , nous vous remercions par avance des quelques instants que vous allez nous accorder.

Remplir le questionnaire